Livraison de matériel militaire américain en Europe

Alors que Donald J.Trump s’apprête à s’installer à la Maison suite à son investiture du 20 Janvier prochain, Barack Obama effectue ses dernières manoeuvres internationales sur fond de tensions croissantes avec la Russie.

Le piratage des adresses mails du clan Clinton lors des élections américaines par des hackers russes selon les dires de la CIA a définitivement élevé d’un cran les tensions entre Washington et Moscou. C’est dans ce contexte que le média russophone Russia Today a relevé début Janvier 2017 une livraison conséquente de matériel militaire américain en Allemagne afin de renforcer la mission OTAN qui tient à s’assurer du sort d’une Union Européenne « libre, prospère et dans la paix ».

« Contenir l’agression russe »

Cette livraison particulièrement impressionnante doit fournir l’opération Atlantic Resolve débutée en 2014 suite à l’annexion de la Crimée par la Russie sans tenir compte du droit international et des Nations-Unies. Elle tend à s’inscrire dans le contexte de refroidissement des relations diplomatiques entre américains et russes, où, la Russie, selon les mots du lieutenant général des forces aériennes américain Timothy M. Ray, est clairement visée dans cette livraison afin de « contenir l’agression russe ». Les Etats-Unis, sous l’égide de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord, souhaite officiellement mettre à l’abri les pays aux portes de la Fédération de Russie de toute velléité conquérante de Vladimir Poutine dans son dessein de rebâtir la Grande Russie. Les pays Baltes, la Bulgarie et la Roumanie, toutes d’anciennes Républiques soviétiques du temps de l’URSS vont bénéficier du parapluie américain.

Un déploiement particulièrement impressionnant

us-army

C’est dans le port allemand de Bremerhaven qu’ont été débarqués quelques 4 000 GI’s qui ont traversé l’Atlantique afin de rejoindre les rangs de l’Opération Atlantic Resolve à l’Est de l’Europe. Ils sont accompagnés de quelques 2800 unités de matériel militaire, dont de nombreux chars Abrams ou encore d’une cinquante d’hélicoptères Black Hawk. Moscou n’a pas tardé à manifester une certaine hostilité quant-à ce déploiement massif d’armes de guerres à ses frontières, qualifiant cette livraison d’atteinte à sa « sécurité nationale ». Les représailles n’ont pas tardé avec le déploiement immédiat de forces armées à Kaliningrad aux frontières occidentales de la Fédération de Russie.

Après avoir constaté que les relations diplomatiques américano-russes se soient fortement crispées ces dernières semaines avec le renvoi de dizaines de diplomates russes de la part de Washington, ces manoeuvres américaines semblent-être un dernier pied de nez de l’administration Obama adressé au président élu Donald J. Trump qui n’a jamais caché sa proximité avec le président russe Vladimir Poutine.

Source photographie : twitter US Army Europe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s