Nation et religion en Pologne (3/3)

Désormais, l’Eglise doit faire face à différentes mutations, notamment avec un changement sociétal mais également dans la manière dont la religion est perçue par les Polonais.

De nouveaux défis pour l’Eglise

L’Eglise connaît, dès 1989, de nouveaux défis. En effet, un nouveau type de relation se crée entre la religion et la politique. Dès 1989, des lois sur la liberté de culte sont votées. En outre, il y a un changement concernant les attentes sociales : sous le régime totalitaire, aucune société politique n’existait et ne pouvait exister. L’Eglise agissait comme telle. Cependant, après la chute du régime totalitaire, une société politique se met en place en Pologne. Il y a donc une diminution des attentes sociales face à l’Eglise et l’engagement politique de la part des Polonais prend de l’ampleur et devient prédominant. La société civile perd sa reconnaissance envers l’Eglise : En 1989, 90% des Polonais approuvaient les actions de l’Eglise ; Ils ne sont plus que 38% en 1993. L’Eglise intervient tout de même dans la vie politique du pays. Par exemple, l’instruction religieuse est remise au programme des écoles publiques. Aucune annonce préalable n’a été faite concernant cette mesure et celle-ci est rétablie le 3 août 1990 sur ordre du ministère de l’éducation.

Des symboles nationaux religieux qui persistent

L’Eglise tient toujours une certaine place dans la construction de la nation et dans l’identité polonaise. En 1997, un débat sur le préambule de la Constitution à adopter renforce cette idée d’interventionnisme du catholicisme dans le politique. Le centre-gauche propose de commencer ce préambule par « Nous les citoyens Polonais » tandis que la droite ainsi que l’Eglise proposent « Nous la nation polonaise ». Un compromis est alors effectué : « Nous la nation polonaise, tous les citoyens de la République ». Désormais, un débat est toujours d’actualité entre Polonitude et Eglise. Par exemple, une croix catholique est présente dans les écoles ainsi qu’au Parlement.

Le-Parlement-polonais-Varsovie_0_1400_933.jpg

Symbole religieux présent au Parlement

 

La croix possède toujours cette signification forte pour la nation polonaise, ainsi que la Sainte patronne de la Pologne. Par exemple, après le crash de l’avion en 2010 dans lequel se trouvait le Président Kaczynski et son épouse, à Smolensk, des commémorations spontanées ont eu lieu avec des symboles religieux et nationaux réunis ensemble.

2016-04-10t090630z_1495613044_gf10000377354_rtrmadp_3_poland-anniversary_0

Commémorations suite au décès du Président Kaczynski

 

Ce lien entre appartenance étatique est appartenance ethnique et religieuse demeure donc dans les mœurs et dans la société. Tout de même, l’Eglise a perdu sa place, notamment avec l’évolution de la société : en 2006, l’Eglise est en faveur de la révision de la loi sur l’avortement. Des manifestations sont alors faites en Pologne. La loi n’est pas révisée. Cet évènement est à mettre en lien avec les évènements récents où de nombreuses femmes ont manifesté en Pologne, en noir, afin de garder ce droit à l’avortement. La religion n’est alors plus au centre de la nation polonaise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s