L’indigénisation du cricket en Inde

En Inde, le cricket a été une manière de se couper du passé colonial. Le cricket, symbole éternel de l’Angleterre, a été approprié par la culture indienne, jusqu’à totalement faire partie de celle-ci. En étant fédéré, le cricket a créé un sentiment d’appartenance nationale en Inde. Il a alors été réapproprié dans un nouveau cadre

L’introduction du cricket en Inde

Initialement, le cricket a été utilisé par les administrateurs coloniaux pour former une élite indienne, qui, à travers le cricket, s’approprierait des valeurs Victoriennes. Il a été introduit au XVIIIème siècle par les colons. Le but étant, par la suite, de fédérer et de socialiser la population indienne et les différentes communautés culturelles entre elles. L’Angleterre, à travers le cricket, avait donc un objectif politique et moral. Au lieu de servir les ambitions britanniques, le cricket s’est indigénisé et s’est alors associé à la volonté d’indépendance nationale. Une équipe a même été créée et s’est opposée aux différentes équipes britanniques. Le cricket a donc été la forme matérialisée de la volonté nationale indienne.

La popularisation de ce jeu, traditionnellement britannique

C’est durant les années 1960 que le cricket s’est popularisé dans la société indienne. Les médias en sont pour beaucoup. La télévision a notamment permis l’élargissement du public et la création d’une passion nationale. Des journaux sportifs, des livres ou encore des magazines sportifs ont également permis l’émergence de ce sport national : ceux-ci ont permis l’émergence d’un langage vernaculaire, propre au cricket et propre à la communauté indienne. Le cricket a donc été intégré dans la vie quotidienne des indiens, notamment avec l’apparition de joueurs emblématiques dans les années 1980 par exemple, comme Sachin Tendulkar. Le 24 février 2010, lorsqu’il inscrit 100 points dans une même manche, les unes de journaux le qualifie d’« immortel », de « Dieu ». Le premier ministre, Manmohan Singh, déclare même : « Il a rendu l’Inde fière ».

50241481

Sachin Tendulkar, le célèbre joueur indien de cricket

L’appropriation indienne d’un jeu initialement britannique

 

Petit à petit, l’indigénisation du cricket s’est traduite par l’apparition de nouvelles valeurs dans le jeu du cricket, contraires aux valeurs britanniques : le professionnalisme, la prise de risque, l’agressivité dans le jeu, le rôle de l’argent, la victoire à tout prix. Cette manière de jouer et d’appréhender le cricket est alors devenue légitime et normale dans la société indienne. C’est une manière de mettre fin à l’hégémonie britannique dans la conception du cricket. Une mobilisation et un sentiment national émergent, avec la sensation d’avoir dépouillé le jeu de ses vertus traditionnelles, d’appartenance britannique. L’appropriation est telle que l’expression « diplomatie du cricket » est utilisée lors de rencontres entre l’Inde et son ennemi, le Pakistan.

Malgré cette indigénisation, le cricket prend une tournure politique, notamment avec l’icône Sachin Tendulkar. En 2002, il se voit nommé au Sénat Indien, le Rajya Sabha. En outre, cette icône nationale provoque de la convoitise chez les différents politiciens, chacun voulant évidemment le choyer. Un business se crée alors autour du cricket et des joueurs, certains se voyant offrir des contrats exorbitants pour des publicités ou encore des Ferrari. Le cricket est désormais plus une industrie qu’un sport, la frayeur patriotique du début étant laissée de côté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s