Les Jésuites, un ordre géopolitique ? (Partie 2)

VATICAN-POPE-AUDIENCE-WEEKLY

Le pape François est le premier jésuite à devenir pape. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Le conflit entre jésuites et jansénistes va mettre à mal les jésuites qui vont payer cher l’issue de ce débat. Ces deux courants du catholicisme ont deux conceptions bien différentes pour la religion du Christ. Les jésuites pensent que dans chaque décision, on a sa liberté qui nous est propre. Tandis que les jansénistes pense que tout est écrit par avance, dans le cadre de la volonté de Dieu.

Par ailleurs dans les pays du nouveau monde où les jésuites se sont implantés, ils vont se faire progressivement bannir et même en Europe. Les raisons : les privilèges (non paiement de la dime donc cela semer la discorde entre eux les autres ordres religieux de l’Eglise catholique). L’autonomie accordée par le pape et les missions qu’ils faisaient. La querelle des rites provoquée par les jésuites car leur pratique ne plaît pas à tout le monde. En effet, ils s’adaptent en fonction des rites, des coutumes d’origine du peuple évangéliséAlors le pape Clément XIV supprime la compagnie de Jésus en 1773. Cette décision survient après que les jésuites sont expulsés de nombreux pays dont la France en 1763 après l’histoire de Lavalette (scandale financier qui va faire plonger la compagnie de Jésus). Toutefois, seul la Russie de Catherine II et la Prusse refusent de promulguer le décret du Pape et ainsi, les jésuites peuvent ainsi venir librement.

L’ordre est réhabilité en 1814 par le Pape Pie VII. Le retour fut possible car le pape avait la volonté de le faire tout comme son prédécesseur Pie VI. Et les grandes puissances occidentales ont manqué d’unité face aux incessantes demandes de restauration des jésuites. La restauration de la compagnie de Jésus permet la reprise de missions évangéliques. A commencer par les Etats-Unis, l’Amérique Latine, en Chine et notamment Madagascar. Avec l’ouverture de collèges, de conversions. Une mission au sens du christianisme est de faire du prosélytisme, de «  répandre la bonne nouvelle  » dans les terres qui n’ont pas été évangélisées. Puis ensuite d’arriver à les convertir à la religion catholique. Que ce soit en Amérique, en Asie ou en Océanie, la compagnie de Jésus a réussit à imprégner fortement les populations et effectuer leur prosélytisme.Japon, Chine, Australie, Etats-Unis, Pérou, Equateur, Inde et Brésil sont les parmi les premiers à voir les compagnies de jésuites débarquées.Malgré tout un faible nombre des jésuites sont en mission dans les pays. Beaucoup s’occupent de l’enseignement.

Suite à la renonciation du pape Benoit XVI le 11 février 2013. Officiellement car l’âge l’a rattrapé et qu’il était en incapacité de pouvoir mener sa fonction. Ou cela serait à cause du Vatileaks (corruption dans la gestion du patrimoine de l’Eglise). François Ier est élu pape par le conclave le 13 mars 2013. Il est de ce fait, le premier pape jésuite élu dans l’Eglise catholique. Il représente cet idéal de la pensée jésuite en étant à proximité des gens qu’il rencontre. En étant toujours à l’action et capable de garder cette présence avec Dieu. Par le biais des «  bains de foules  », des gestes aux malades, aux souffrants. De plus il possède la formation des jésuites qui dure une dizaine d’années. D’autant que jésuites ont prêté d’obéissance au pape, donc c’est assez extraordinaire que les jésuites prêtent obéissance à un pape qui est lui-même jésuite. Mais les jésuites avaient déjà bien imprégnés les coulisses du Vatican en obtenant des fonctions auprès du Pape ou ailleurs. Ce qui change avec les autres souverains pontifes c’est que le pape François a été proche et a l’expérience Concernant le choix du nom du pape selon François Euvé «  Sa décision de choisir le prénom de François le rapproche de notre fondateur Ignace de Loyola qui avait une tendresse toute particulière pour François d’Assise ».

En plusieurs siècles d’existence, la compagnie de Jésus a su se constituer comme le bras droit de l’Eglise catholique. Puis d’autres ordres ont pris plus d’importance comme l’ordre franciscain notamment. Il n’empêche cela n’enlève en aucun la capacité prosélytiste de la compagnie au vu de son bon nombre d’implantation dans les pays du monde. Leurs «  bastions intellectuels  restent en Europe mais c’est en Asie où ils recrutent le plus, c’est là où la compagnie de Jésus a le plus de chance de se renouveler  » selon Jean Delumeau. Tout en respectant leur mission d’origine à savoir respecter l’appel de la foi, défendre les opprimés et «  construire un avenir de solidarité  ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s