L’ouragan Matthew à Haïti : un contre-la-montre humanitaire

 

ouragan-matthew-vue-satellite

Photo AFP

Le 29 septembre 2016, s’est formé un ouragan au Sud des Caraïbes. Appelé Matthew par les scientifiques, il a traversé l’île d’Haiti au plus fort de sa puissance, les 5 et 6 octobre 2016.

Ravageant tout sur son passage, l’ouragan Matthew a été classé dans la catégorie 5, puis 4 supérieur, soit une des plus hautes catégories qu’il est possible d’atteindre.

Les vents, allant jusqu’à 220 km/h voire 270 km/h à certaines heures, ont provoqué, avec la pluie, des inondations et des destructions de nombreuses villes en Haiti. Selon les chiffres de la protection civile, le nombre de morts en Haiti est d’environ 1 000 personnes et 61 000 sans-abri. En réalité, ce sont 1, 3 millions de personnes qui sont touchées par ce sinistre.

degats-haiti-ouragan-matthew

Photo de Carlos Garcia Rawlins / Reuters

Ainsi, par exemple la ville de Jérémie a été meurtrie. Les habitants déplorent à l’heure actuelle la disparition de proches, mais aussi la destruction des maisons, des magasins et des infrastructures. C’est donc toute la ville qui a été détruite.

Selon certains habitants, « la vie s’est arrêtée ». Les habitations se sont écroulées sous la force des vents et de l’eau. Les systèmes d’électricités et de téléphones sont coupés. De plus les plantations et les récoltes sont anéanties.

Un pays à reconstruire

Mais le principal défi pour Haiti et les organisations internationales est la reconstruction. Pour cela, l’aide humanitaire s’organise. La France et les Etats-Unis, ont annoncé Vendredi, l’envoi de « tous les moyens disponibles ». Le Bureau des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) estime que ce sont environ 750 000 personnes qui ont besoin d’aide humanitaire d’urgence.

L’urgence de la mission humanitaire, est de faire venir de l’eau potable, mais aussi de la nourriture pour palier au manque d’Haiti. Il est aussi urgent de reconstruire des abris pour protéger la population. Les ONG déployées sur le terrain, comme la Croix-Rouge ou encore Handicap International, appellent aujourd’hui aux dons.

Une crainte d’un nouveau désastre humanitaire

Mais l’autre défi auquel les autorités doivent faire face, est la coordination des secours et la coordination de l’aide humanitaire.

la-reconstruction-a-haiti

Photo AFP

En effet, en 2010, Haiti a déjà été victime d’une catastrophe naturelle de grande ampleur. Le tremblement de terre qui avait frappé la région de Port-au-Prince, avait considérablement affaibli le pays, qui peine aujourd’hui à se reconstruire. Lors de cette catastrophe, l’apport humanitaire, alors important, avait connu des difficultés d’organisation et ainsi pris du retard pour l’aide à la population.

Le défi d’Octobre 2016 est donc de gérer cette coordination pour augmenter l’efficacité de cette aide humanitaire, précieuse à la reconstruction du pays.

Mais à l’heure actuelle, les ONG craignent une recrudescence d’une épidémie de choléra. Le pays ayant déjà été touché en 2010, il est possible que cette maladie revienne avec la non potabilité de l’eau. Les dégâts sur les installations d’eau ont provoqué des remontées de bactéries qui favorisent le développement de ce fléau.

L’urgence pour les Organisations Non Gouvernementales et pour la communauté internationale est donc la purification de l’eau et l’envoi de matériel pour sa réalisation. Les ONG essayent donc de rétablir l’eau potable et ainsi éviter toute propagation du choléra. A l’heure actuelle, les autorités parlent de 500 cas suspect qui auraient contracté cette maladie. Ce sinistre nécessite donc une aide humanitaire importante et coordonnée.

Après son passage sur Haiti, l’ouragan Matthew s’est déplacé, vers les Etats-Unis et la Floride, perdant de sa puissance mais causant de nombreux dégâts.

 

Pierre Bréhu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s