Le Sahara Occidental, le statu quo a de l’avenir

Depuis 40 ans, le peuple sahraoui attend que justice lui soit rendue, réclamant le droit au retour sur sa terre, conformément aux résolutions de l’ONU et aux avis de la Cour internationale de justice. Car avec la décolonisation, le territoire n’est pas devenu un Etat indépendant. Il a été occupé par le Maroc qu’il l’a déclaré de fait comme constituant ses provinces méridionales. Depuis, le royaume chérifien exploite les ressources de la région.

  • Un affrontement historique

Après « la guerre des sables » en 1963 où les deux parties s’étaient engagées à respecter leur territoire, le Maroc s’approprie l’ancien protectorat espagnol en 1975. L’Algérie quant à elle, se retrouve face à un dilemme : reconnaître l’occupation marocaine ou se battre contre celle-ci. À la suite du premier choc pétrolier en 1973 et de la nationalisation des hydrocarbures, l’Algérie dispose de ressources financières importantes pour lui permettre de construire, enfin, une réponse aux revendications territoriales marocaines. L’Algérie peut donc développer et moderniser son outil militaire.

Le renforcement sécuritaire algérien force le Maroc à réaliser d’importantes dépenses militaires au regard de son PIB pour garder le contrôle du Sahara. L’entretien de l’armée marocaine coûte trop cher au Royaume chérifien qui doit faire face à des révoltes intérieures remettant en cause l’annexion. À la suite du contre-choc pétrolier de 1986, c’est finalement le pouvoir algérien qui va vaciller à cause d’émeutes internes. Les dirigeants algériens doivent se concentrer sur la menace islamique du FIS (Front islamique du Salut). Le conflit passe au second plan, nous allons même assister à un début de détente des relations entre les deux Etats jusqu’en 2005. Mais la déclaration du Président Algérien Abdelaziz Bouteflika sur le droit à l’autodétermination des Sahraouis avant le sommet de l’Union du Maghreb arabe va relancer ce processus de mini guerre froide.

  • Un conflit instrumentalisé

Le conflit du Sahara Occidentale est une opportunité pour les deux pays d’asseoir leur autorité politique. Le Royaume chérifien s’appuie sur le sentiment nationaliste représenté par le mouvement de l’Istiqlal qui faisait du Grand Maroc l’une de ses priorités politiques. La Sarah Occidental a été l’opportunité inattendue pour le régime algérien de justifier le pouvoir prépondérant de l’armée et d’entretenir le même sentiment nationaliste. Les deux Etats maghrébins ont trouvé dans le conflit saharien, la possibilité de déverser dans la presse des préjugés sur l’autre dans le but de rallier à leur cause une population frustrée. À la fin des années 1980, les deux pays sont sur endettés et offrent à leurs populations un faible niveau de vie.

Le Sahara Occidentale est un laboratoire politique pour l’ONU. Présent sur le territoire saharien depuis 1981, la MINUSCO a pour objectif d’organiser un référendum d’autodétermination. Les négociations sur les termes de ces votes sont aux points morts. Dans ce bras de fer, l’ONU joue bien plus que la MINUSCO, un échec au Sahara occidental créerait un précédent, qui pourrait encourager d’autres pays à renvoyer de leur territoire toute présence onusienne non désirée.

Le référendum prévu par l’ONU est reporté à une date incertaine, sa tenue étant même incertaine. Le Maroc refuse toute discussion sur le statut du Sahara occidental, considérant ce territoire comme une province marocaine. L’occupation marocaine est toujours illégale, et les Nations unies considèrent l’Espagne comme ayant l’autorité administrative sur la région. Mais ni l’Espagne, ni la France, ni aucun autre pays membre de l’UE ne semble prêts à intervenir en faveur d’une solution durable. En effet, l’UE entretient des liens économiques étroits avec le royaume du Maroc et la France promeut l’image d’un Maroc partenaire des pays européens et facteur de stabilité au Maghreb.

Marc-Antoine Barberis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s