Vers un recul de l’Etat Islamique ?

Carte de Ramadi, source: AFP.

Carte de Ramadi, source: AFP.

L’entrée dans Ramadi, le 22 décembre 2015, par les forces armées irakienne marque un recul pour le groupe Etat Islamique sur la province d’al-anbar qui est une de leurs bases stratégiques depuis mai 2015.

 Une grande victoire pour l’armée Irakienne.

L’armée Irakienne a annoncé le lundi 28 décembre, la reconquête de la ville de Ramadi (capitale de la province d’al-anbar) situé à une centaine de kilomètres à l’ouest de Bagdad. La ville de Ramadi était tombée entre les mains de l’Etat Islamique en mai 2015, et suite à cette conquête l’Etat Islamique a pu avoir le contrôle du chef-lieu de la plus grande province d’Irak.

Le dimanche 27 décembre 2015, les forces Irakiennes avaient réussi une grande avancée dans leur objectif de reconquête de la ville en arrivant à chasser toute résistance des soldats de l’Etat Islamique dans le siège du gouvernement de la province d’al-anbar. Le porte-parole des unités antiterroristes, Sabah al-Numan, a déclaré ce même jour « Le complexe est sous notre contrôle complet, il n’y a plus de présence des combattants de l’EI dans le complexe ». Il a cependant précisé que la zone doit être nettoyée des mines et des pièges explosifs de l’Etat Islamique et que ces hommes vont « nettoyer les poches qui pourraient encore exister ici et là ». Le contrôle de ce bâtiment était crucial pour récupérer la ville car environ 400 djihadistes s’y étaient retranchés.

Le porte-parole de la coalition internationale Steve Warren s’est félicité de cette grande victoire sur l’Etat Islamique et a tenu à saluer le « dur travail de l’armée irakienne ».

Les troupes irakiennes ralenties dans Ramadi.

Cependant cette reprise de la ville, même si elle est une réussite, a coûté de nombreux efforts aux troupes irakiennes. Les forces armées irakiennes espéraient une reconquête plus rapide. En effet, celle-ci aura duré un peu moins d’une semaine, et cela à cause de la résistance organisée depuis le mois de mai 2015 par les soldats de l’Etat Islamique.

Depuis leur entrée dans la ville le 22 décembre 2015, les forces armées irakiennes n’ont cessé d’être ralenti. Les djihadistes ne cessent les attaques que ce soit par des engins explosifs ou par des attaques suicides. L’avancée des troupes irakiennes se voit aussi ralentie par les mines posées dans toute la ville. Le colonel et porte-parole de la coalition internationale, Steve Warren a déclaré « L’EI a eu des mois pour préparer ses défenses et le combat urbain est ce qu’il y a de plus difficile ».

Dernier recours pour les djihadistes, utilisé des boucliers humains. Ils empêchent les familles de partir pour s’en servir de protection à l’arrivée des troupes irakiennes.
Cette opération a coûté la vie à une cinquantaine de djihadiste, le bilan du côté des forces armées irakiennes n’est pas communiqué.

Est-ce un grand coup porté à l’EI ?

Après la libération de Tikrit (au nord de Bagdad) en avril dernier, la prise de Ramadi est une nouvelle victoire pour les forces armées irakiennes et son Premier ministre Haïder Al-Abadi. C’est aussi la première victoire sans l’aide des milices chiites soutenues par l’Iran. Cependant même si cette opération est un succès, l’Etat Islamique reste encore fortement implanté sur le territoire irakien.

D’après Patrick Martin de l’ISW (Institut for the Study of War), la perte de Ramadi n’est pas un coup décisif pour l’Etat islamique qui a contrôlé jusqu’à un tiers de l’Irak, « La ville lui servait surtout à maintenir les forces irakiennes occupées loin d’autres zones plus stratégiques, comme Mossoul et le nord de l’Irak ».

 

Arthur Belin.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s