Frappes russes en Syrie : Al Assad a gagné

Poutine : «  l’intervention de l’arme de l’air russe en Syrie répond à une demande officielle de la part du président syrien  »

Featured imageQuelques heures après le feu vert du Sénat russe, les forces militaires russes, ont procédé à leurs premiers bombardements aériens partant des bases aériennes syriennes.

Mercredi le 30 septembre , le ministère de la défense russe a annoncé le commencement des frappes aériennes contre les positions de Daesh en Syrie. Les premières frappes ont eu lieu à la province de Homs. Cette ville au plein centre de la Syrie qui a connu au début de la crise syrienne les combats les plus acharnés entre l’armée syrienne et ce qu’on appelait à l’époque l’armée syrienne libre, qui aujourd’hui n’a aucune influence sur le terrain face à Jeach Al-Fateh ( l’Armée de Conquête ), Jaech Al-Islam, le Front Al-Nosra et Deash.

Les bombardements ont détruit « des équipements militaires » et des « munitions » de Deash, a annoncé mercredi le ministère russe de la Défense. Le président russe a précisé que l’opération n’incluait que la participation de l’aviation russe, éxcluant toute intervention au sol. De l’autre côté, le Pentagone a estimé que ces frappes ne visaient pas probablement Daesh, et “ leur approche est vouée à l’échec”; leur but réel c’est de maintenir Bashar Al-Assad au pouvoir. Selon Vladimir Poutine, les bombardements russes sont tout à fait légitimes puis-qu’ils répondent, conformément au droit internationale, à une demande officielle de l’Etat syrien. Ces frappes viennent avant le début d’une réunion au Conseil de sécurité des Nations Unies, présidée par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, sur la «menace terroriste», en premier lieu l’Etat islamique (EI) en Syrie et en Iraq.

L’UE appelle la Russie à « cesser immédiatement » les raids en Syrie

L’Union européenne a appelé lundi la Russie à « cesser immédiatement » les frappes de son aviation qui visent l’opposition modérée en Syrie. De son côté, l’OTAN accuse la Russie de contribuer à prolonger le conflit syrien en soutenant Bachar al-Assad.

« Cette escalade militaire risque de prolonger le conflit, de saper le processus politique, d’aggraver la situation humanitaire et d’augmenter la radicalisation », ont écrit les 28 pays de l’UE dans une déclaration adoptée à Luxembourg par leurs ministres des affaires étrangères. L’OTAN défend la même position que Bruxelles. « La Russie devrait lutter contre l’Etat islamique (EI) en Syrie et ne pas soutenir Assad », a déclaré lundi le patron de l’OTAN, Jens Stoltenberg lors d’une intervention devant les parlementaires de l’Alliance réunis à Stavanger en Norvège.

112 sites terroristes ont été ciblés depuis le début des frappes aériennes russes en Syrie

Depuis le commencement des frappes de l’aviation russe, 112 cibles avaient été touchés, a affirmé le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou. Par ailleurs, les russes ont utilisé, pour la première fois, mercredi le 7 octobre, des missiles tirés depuis des navires en mer Caspienne pour cibler des sites en Syrie.

La Russie sème le trouble au sein de l’UE sur la question d’une alliance avec Assad 

« Alors que la crise s’intensifie, il devient de plus en plus urgent de trouver une solution durable pour mettre fin au conflit », selon les leaders européens, qui appellent à « une transition pacifique du pouvoir”.

“Même si Al Assad ne peut pas faire partie de l’avenir de la Syrie, tout le monde sait qu’on ne peut construire une transition sans lui », a expliqué une source européenne à l’AFP. Certains pays européens parlent d’une nécessité de négociations rapides avec le président Bashar Al-Assad, une position qui est fortement rejeté pat la France et le Royaume-Unis.

Ibrahim W.

Featured image

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s