Création d’une force militaire contre Boko Haram

Le Nigeria et ses voisins ont décidé jeudi 11 juin de créer une force militaire conjointe pour lutter contre les djihadistes de Boko Haram.

Boko Haram est le nom d’un mouvement terroriste originaire du nord-est du Nigéria et depuis le 7 mars 2015 il est rallié à l’Etat Islamique en Irak et au Levant, appelé par son acronyme arabe Daech. Boko Haram est classé comme organisation terroriste depuis le 22 mai 2014 par le Conseil de Sécurité des Nations-Unies. L’objectif de ce groupe est l’application de la charia dans les zones qu’il contrôle et plus largement au Nigéria afin de créer un califat. Ce dernier commet des massacres, des attentats-suicides, des enlèvements comme celui du 14 avril 2014 à Chibok où 276 lycéennes ont été enlevées qui a été largement médiatisé. Selon Amnesty International, Boko Haram aurait perpétré des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Depuis 2009 le groupe terroriste serait responsable de plus de 15 000 morts et un demi-million de déplacés. Face à Boko Haram, l’armée nigériane et les pays voisins menacés par Boko Haram comme le Tchad, le Niger et le Cameroun tentaient de mener des offensives le groupe terroriste. Une force commune existait déjà qui regroupait des soldats de ces différents pays mais son action est limitée.

La MNJTF

Ainsi une force d’intervention conjointe multinationale a été créée pour lutter contre la secte islamiste le 11 juin 2015 suite à une réunion à l’aéroport d’Abuja la capitale nigériane. Celle-ci doit être composée de 8700 militaires, policiers et civils venant du Nigéria, du Tchad, du Bénin, du Cameroun et du Niger. La MNJTF aura un quartier général situé dans la capitale tchadienne, N’Djamena et devrait être opérationnelle avant le 30 juillet 2015. Bien que cette force soit basée au Tchad, le commandement sera nigérian. Ceci était une volonté du président nigérian Muhammadu Buhari qui a pris ses fonctions il y a deux semaines dont la lutte contre Boko Haram était une priorité. Selon ce dernier, un commandement unique devrait améliorer « l’efficacité de la stratégie militaire, dans la mesure où le Nigeria va fournir le gros des troupes et où le principal théâtre des opérations se situe sur le sol nigérian ». La création d’une force d’intervention alliant les différents pays concernés avait été décidée en mai 2014 suite à l’enlèvement des 276 lycéennes et devait être opérationnelle en novembre 2014. Cependant, le Nigéria et ses pays voisins n’ont pu se mettre d’accord sur le projet, les récents massacres dans des villages de l’Etat de Borno ont surement accentué la volonté des Etats de coopérer dans la lutte contre Boko Haram. Bien que le lancement de la MNJTF soit annoncé, le principal problème pour le déploiement de cette force reste le financement, ceci malgré la promesse du président nigérian d’injecter 100 millions de dollars pour sa mise en place.

Nicolas MORISSET

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s