L' »Homme qui réparait les femmes », son combat enfin récompensé !

Le mardi 21 octobre dernier, le Parlement européen attribuait au Docteur Denis Mukwege le prix Sakharov. Il s’agit là d’une belle récompense pour le gynécologue congolais ainsi qu’un témoignage de soutien longuement attendu.

 

Le Docteur Mukwege est à l’origine de la création en 1999 de l’hôpital de Panzi, tristement célèbre, dans l’est de la République Démocratique du Congo. Sa mission est de soigner les femmes et enfants victimes de viols et de violences sexuelles dans les conflits armés en RDC. 

C’est à la faveur d’une bourse que Denis Mukwege s’installe à Angers pour se spécialiser en gynécologie-obstétrique. Âgé de 30 ans il choisit cependant de retourner dans son pays pour y soigner les femmes victimes d’atrocités clairement inqualifiables. La guerre éclate six ans plus tard.

Déjà lauréat du prix de la Fondation Chirac, le Docteur Mukwege mène un combat de longue haleine sur plusieurs scènes. Sur le terrain, il tente d’exercer son métier le mieux possible en apportant soins médicaux et psychologiques à des foyers dévastés, principalement aux femmes violées et victimes de l’exclusion. Par ailleurs Denis Mukwege est devenu le porte-parole de ces femmes et le témoin à l’échelle internationale de cette barbarie.

Le prix Sakharov :

Ce prix a pour objectif d’honorer la personne ou organisation exceptionnelle qui aura œuvré pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales. Le prix a été remis solennement au gynécologue le 26 novembre dernier à Strasbourg. Ce dernier succède donc à la lauréate du prix Sakharov 2013, une certaine Malala Yousafzai (prix Nobel de la paix 2014). Il conclue lors de son discours par ces mots :« Aujourd’hui, tout haut, et devant le monde entier, l’Europe nous exprime sa solidarité. Elle veut marcher avec nous dans notre quête pour la restauration d’une vie congolaise digne. Unissons-nous et marchons avec elle, afin qu’une fois pour toutes, la paix et la justice soient restaurées au Congo et que nous puissions aspirer à un futur meilleur. Notre pays est malade mais, ensemble, avec nos amis de par le monde, nous pouvons et nous allons le soigner. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s