Al Quaida et l’Etat Islamique: sont-ils simplement les groupes terroristes? Partie 2 sur 2

(c) Daily Mail

L’Etat Islamique: mérite-il son nom?

Le 29 juin 2014 l’Etat islamique a nommé leur propre califat, Abdou Bakr Al-Baghdadi. Le califat est une institution qui est propre à l’Islam.  Califat veut dire « successeur » en arabe (le terme est arrivé après la morte de Mahomet).  Le calife est le chef de la communauté musulmane; chez les sunnites, doit être un vrai descendant de la tribu « de Mahomet et il est désigné par les membres les plus représentatifs de la communauté » [1].  Pour les chiites, c’est plus stricte, il doit être un descendant direct de la famille du prophète. Le califat de l’EI proclame d’être le califat des régions conquises par ce groupe entre Syrie et Irak.

La première version de l’EI date du 13 octobre 2006 quand une alliance des divers groupes jihadistes irakiens qui se sont regroupés [2]. Les origines du mouvement par contre datent de la première invasion américaine en Irak de 2003. Au début du mouvement en 2004, Abou Moussab Al-Souri mettre voix à son idée de la décline inéluctable d’Al-Qaïda, et donc il propose « la nécessité d’adopter une stratégie de conquête d’un territoire ».[3]  Il y a donc une rupture entre Ben Laden avec Al-Qaïda est les gens qui pensent comme Al-Souri qui vont créer l’EI ou le Daech (acronyme arabe).

Le but d’Etat islamique

Le but d’Etat islamique et non pas seulement d’avoir un réseau puissant comme Al-Qaïda, mais de conquérir et garder un territoire dans le monde musulman. La conquête de ce territoire et de la plus grande importance pour l’EI.  La déclaration d’un nouveau Califat était faite de cette zone conquise en Irak et en Syrie.  L’EI est aussi concerné avec la purification d’islam. Il y a un conflit entre les sunnites et les chiites.  Cette obsession est transformée dans une obsession avec la violence contre l’ennemi, l’égorgement et la déshumanisation de l’ennemi.  Pour l’EI, seuls les sunnites sont purs, tous les autres, les chrétiens, juifs et chiites doivent être égorgés, tués, pour être purifiés.

Comparaison avec Al-Qaïda

Al-Qaïda est surtout une organisation très structurée, les « cellules » d’Al-Qaïda ne sont pas tous ensembles et ils agissent tout seul souvent.  Le fait qu’Al-Qaïda soit plus comme une entreprise multinationale qu’un Etat terroriste peut expliquer sa chute en influence est pouvoir. Parce qu’Al-Qaïda a une sorte de « franchises », la nouvelle génération est plus difficile à contrôler de loin d’avant et ces franchises peuvent être plus concernés par les questions locales qu’avec le mouvement global. Le mouvement EI est vraiment un mouvement irakien de base par contre Al-Qaïda dès le début était un regroupement des organisations mondiales.  Quand Al-Qaïda veut frapper à un ennemi lointain, l’EI veut avoir l’influence chez eux en Irak et en Syrie. Pour eux, c’est important d’agir sur l’environnement immédiat, c’est-à-dire où les américains ont créé « une terre de djihad » en Irak.  L’Institute for the Study of War (ISW) a récemment publié un rapport sur la capacité militaire de l’EI. On peut tirer de cette publication que l’EI fonctionne beaucoup plus comme une organisation militaire que réseau terroriste.  L’EI a même publié leur propre rapport de l’année sur leurs actions militaire et sur la zone sous leur contrôle. Ce rapport est extrêmement organisé et donne information sur les nombres des attaques faites, les types d’attaques et il suit les étapes importantes accomplis par l’EI.  L’EI a créé les « check points » dans leur zone contrôle qui nous donne l’impression qu’ils agissent plus comme une organisation militaire qu’un simple groupe terroriste. Oussama Ben Laden n’était jamais proclamé califat, en ne le réclamait non plus.  Son idée n’était pas être califat, mais de mondialiser le djihad dans le monde.  Une autre différence entre ce nouveau califat et Ben Laden est l’obsession de l’EI avec la purification dont j’ai déjà paré à laquelle Ben Laden n’était jamais attaché. Abou Moussab Al-Zarkaoui va aller même plus loin d’inciter une guerre civile entre les sunnites et chiites en Irak dans le but d’obtenir la purification de la terre d’islam. Cette idée qui est loin de l’idéologie d’Al-Qaïda a poussé Al-Zarkaoui de créer l’EI.

Les deux groupes ne travaillent absolument pas ensembles, et l’EI va jusqu’à essayer de prendre les cellules d’Al-Qaïda dans les territoires alentours pour en avoir plus d’influence et pouvoir. C’est le cas en Egypte et Libye actuellement.

Annika GODEFROY

____________________________________________________________________

[1] MAALOUF, Amin. « Chiites et sunnites », Le 1. n°25, mercredi 24 septembre 2014.

[2] OURDAN, Rémy. « L’Etat islamique, un djihad enraciné ». Le Monde. [en ligne] 3 octobre 2014. http://www.lemonde.fr/international/article/2014/10/03/l-etat-islamique-un-djihad-enracine_4499977_3210.html [consulté le 21 novembre 2014].

[3] BURKE, Jason. « Al-Qaida struggles to unite extremist factions ». The Guardian. [en ligne]. 3 février 2014. http://www.theguardian.com/world/2014/feb/03/al-qaida-zawahiri-struggle-unite-extremists [consulté le 18 novembre 2014].

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s