Réunion extraordinaire des pays membres de la SEGIB à Mexico

« L’espace ibéro-américain est l’expression d’un sentiment profondément enraciné en nos peuples et en nos individus de part et d’autre de l’Atlantique. Une communauté aux degrés d’interconnexion culturelle, linguistique et historique élevés, qui a fait de la coexistence un vrai capital et le signe d’une identité plurielle. […] Mais constater que nous avons un passé et un présent en commun n’est pas suffisant. Il est nécessaire d’imaginer ensemble un futur de manière consciente. C’est ce défi que nous lance la réalité : imaginer ensemble le futur de l’Ibéro-Amérique en répondant à un contexte changeant qui nous oblige à nous réinventer. »¹

Réunion préparatoire du 12 mai 2014 à Mexico en vue du 24ème Sommet ibéro-américain – © Hélène DUPUIS

C’est par ces mots que Rebeca Grynspan, la nouvelle Secrétaire Générale ibéro-américaine, définissait l’action à mener par la SEGIB (Secretaría General Iberoamericana) et les pays membres lors de son discours d’investiture le 31 mars dernier. Et c’est par un résumé de ces mêmes mots que fut ouverte la réunion extraordinaire des coordinateurs nationaux et responsables de coopération des pays membres de la Secretaría General Iberoamericana ces 12 et 13 mai. En effet, en tant que Secrétaire Pro Tempore, Mexico a accueilli les délégations des 22 pays membres² afin de discuter de plusieurs thèmes à la lumière de la Résolution sur la Rénovation de la Conférence ibéroaméricaine tels que les priorités stratégiques de l’organisation, la réévaluation des cotisations ou encore le renouvellement des cadres juridique et administratif. A cette occasion, un rapport sur les programmes engagés à travers la Coopération Sud-Sud a également pu être établi.

Un autre point essentiel (et non des moindres) abordé lors de ces deux jours de débats a été la restructuration de l’organisation suite à la proposition de la Secrétaire Grynspan de faire évoluer les bureaux de représentation qui existent actuellement en bureau sous-régionaux. Un des points positifs de cette décentralisation, selon plusieurs membres, seraient notamment une plus grande efficacité dans l’élaboration et la réalisation des divers projets soutenus par la communauté ibéro-américaine grâce à un travail de terrain. La dynamique ne serait plus seulement ibérique suite à des décisions prises uniquement à Madrid mais également américaine et les réalités auxquelles est confronté chaque pays seraient mieux prises en compte. Ceci fut résumé par une formule appliquée auparavant à l’ONU : « passer de nations unies à des nations unies dans l’action. »

Bien qu’assez favorables à l’idée, plusieurs représentants ont toutefois émis des réserves, celles-ci étant principalement liées aux mécanismes de mise en place du système. Une retenue était par exemple exprimée concernant le coût de cette réforme étant donné qu’actuellement, de nombreux pays ne disposent pas d’un bureau de représentation qui leur est propre mais dépendent de celui d’un autre État. Enfin, beaucoup se sont interrogés sur la forme que prendraient ces nouvelles structures : horizontales, avec divers services indépendants mais de même importance, ou verticale avec une hiérarchisation des compétences. Dans le premier cas, qui se verrait alors attribuer les fonctions de représentation ? Et dans le deuxième, sur quels critères un service pourrait-il prétendre être supérieur à un autre ?

Après cette réunion extraordinaire aux débats très constructifs pour l’avenir de l’organisation, il a finalement été conclu que ces sujets continueraient d’être approfondis et retravaillés, notamment par le biais de visioconférences et de réunions présentielles au cours du mois de juillet afin que l’ensemble du paquet de propositions proposé par la Secrétaire Grynspan soit approuvé en vue du sommet des chefs d’États qui aura lieu en décembre prochain, à Veracruz, au Mexique.

Hélène DUPUIS

  1. Discours de Rebeca Grynspan,Secrétaire Générale Ibero-américaine, Madrid, 31/03/2014. (Disponible en espagnol)
  2. Andorre, Argentine, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Cuba, El Salvador, Équateur, Espagne, Guatemala, Honduras, Mexique, Nicaragua, Paraguay, Pérou, Portugal, République dominicaine, Uruguay, Venezuela.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s