Salvador : entre criminalité et corruption, l’ex-rébellion se rapproche du pouvoir

Au Salvador, la bataille entre FMLN et ARENA est rude – Tous droits réservés

Si hier, dimanche 2 Février 2014 se déroulaient les élections présidentielles au Salvador, il s’en est fallu de très peu pour voir l’emporter directement, le candidat de l’ex-rébellion, Salvador Sanchez Cerén. La bataille sera donc serré, le 9 mars prochain, entre l’ex commandant guérillero, Salvador Sanchez Cerén, 69 ans, (FMLN-gauche) et Norman Noel Quijano González, l’ancien maire de Salvador, 67 ans. (Alliance Républicaine Nationaliste). Norman Quijano, l’ancien maire de la capitale San Salvador, porte les couleurs de l’Alliance Républicaine Nationaliste (Arena), un parti de droite comptant parmi ses fondateurs le Major Roberto D’Aubuisson. Cet ancien chef des escadrons de la mort est connu pour avoir fait plus de 75 000 morts durant la guerre civile entre 1980 et 1992.

Une campagne sur fond de violence et de criminalité

Ce petit pays de 6 millions d’habitants, coincé entre le Pacifique, le Honduras et le Guatemala, en Amérique centrale, est dominé par le taux d’homicides, qui reste l’un des plus élevés du monde. Seul le Honduras « fait mieux » en Amérique centrale. Alors que M. Quijano a accusé le gouvernement du FMLN d’avoir négocié « un pacte obscur et lâche » avec les Maras (gangs ultra-violents), il a également annoncé qu’il aurait recours à l’armée et aux tribunaux militaires pour s’attaquer à ces gangs, dans l’optique de tout « faire pour que notre pays soit libéré des Maras ». Si le gouvernement nie des liens directs dans les négociations aboutissants à la signature d’une trêve entre les gangs Maras et Barrio 18, il semble cependant, que le taux d’homicide est ostensiblement diminué. Nés en Californie dans les années 80, ces gangs ont très fortement prospéré en Amérique centrale, comptant plus de 60 000 membres rien qu’au Salvador. Conformément au gouvernement en place (FMLN), la trêve négociée sous l’égide de l’Eglise catholique et de l’Organisation des Etats américains (OEA) aurait permis une visible réduction du taux d’homicides. Cependant, cette réduction de violence serait la conséquence des « droits » et allègements accordés aux détenus et chefs de gangs (détention moins sévères). Mais certaines histoires viennent entachés cette trêve, notamment en décembre dernier, dans la banlieue de la capitale, où les restes de 44 personnes sauvagement assassinées ont été retrouvé.

La pauvreté, axe capital des élections

Alors que le défi majeur du futur gouvernement semble la criminalité, la pauvreté semble, elle aussi, rentrer en ligne de compte. Les récentes accusations de corruption à l’encontre de l’ancien président Francisco Flores ont terni la campagne du candidat d’Arena (Alliance Républicaine Nationaliste). Soupçonné alors d’avoir détourné plus de 10 millions de dollars donnés par Taiwan alors lors de son mandat, entre 2003 et 2004, ces fonds devaient initialement servir et être reversés aux victimes des catastrophes naturelles. Ce scandale a pris de l’envergure à cinq jours du scrutin, lorsque le président Funes a annoncé que Francisco Flores était arrêté à la frontière Guatémaltèque alors qu’il tentait selon les sources « d’échapper à la justice ».

Alors que la population semble rêver d’un autre idéal de vie, « ce qu’on demande au prochain président c’est de nous apporter la paix et du travail, davantage de sécurité », racontait ce dimanche Noé Gonzalez, un retraité de 73 ans au Salvador, dans l’un des quartier pauvre à la périphérie de la capitale. L’enjeu pour le principal parti de droite (Arena) est de revenir au pouvoir, après s’être fragilisé en 2009 (défaite aux élections). La division au sein du parti a vu naître un troisième parti, Unidad, dirigé actuellement par l’ex-président Tony Saca, qui pourrait bien, selon les spécialistes, faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre lors du second tour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s