Les humanitaires en action

Logo de l'ONG MSF

Logo de l’ONG MSF

Il est peut-être difficile d’imaginer le rôle et le travail des humanitaires pour la plupart des occidentaux. Notamment aux nombreux problèmes pratiques rencontrés dans les zones d’interventions, aux dangers auxquels ils peuvent se retrouver confronter et les décisions parfois drastiques qui en découlent.

Au début des années 2000, dans le but de former ses futurs cadres aux terrains les plus extrêmes, Médecins Sans Frontières, une des plus ancienne et célèbre ONG française, particulièrement productive dans la critique de l’action humanitaire, et surtout sur la sienne, avait alors créé une série d’ouvrages intitulée « Prise de Parole Publique de MSF » sous la direction de Laurence Binet.
Si ces livres étaient à l’origine strictement internes à MSF et exigeaient une autorisation de la structure internationale pour être utilisés ou cités en dehors de l’organisation, depuis fin 2013, dans un souci de transparence, l’ONG les met peu à peu gratuitement à disposition de quiconque sur le site « http://speakingout.msf.org/fr« . (Seulement 3 d’entre eux ne sont encore disponibles en février 2014 pour le grand public.)

Et cela vaut le détour. Ces livres permettent en effet de comprendre et d’étudier la gestion des crises rencontrées par les agents de MSF sur un territoire ou dans un pays donné, parfois au jour le jour, à travers des coupures de presse, les communiqués de presse de l’ONG, parfois des extraits de ceux d’autres organismes. Le tout accompagné de paragraphes informant le lecteur sur l’évolution de la situation sur le terrain, l’informant des faits commentés voire critiqués par des entretiens réalisés ultérieurement avec les MSFiens actifs à l’époque.

Bien loin d’une image idyllique de « french doctors » parachutés pour sauver le Tiers-Monde, ces perles dévoilent au contraire des humanitaires souvent dépassés par les événements ou les enjeux, souvent en désaccord sur les solutions à adopter, anxieux, voire horrifiés par les visions sanglantes ou désespérées qui se déroulent sous leurs yeux, sur les pires théâtres d’opération de la fin du XXème siècle: Rwanda, Somalie, Éthiopie, Corée du Nord, Tchétchénie ou encore Kosovo.

En somme, une mine d’expérience passée en gestion de crises humanitaires.

Vincent Houdou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s