2,3 millions de réfugiés pour la Syrie, triste record.

Tous droits réservés

Tous droits réservés

Alors que les informations en provenance du Moyen Orient commencent à se faire rare, la dure réalité nous rattrape. Que faire des 2,3 millions de réfugiés qui ont quitté la Syrie, rongée par le conflit?

La France a répondu récemment: 500 réfugiés seront accueillis sur notre sol. Le calcul n’est pas compliqué.

Le Liban accueille plus de 34 000 personnes. La Turquie détient le palmarès avec 43 000 réfugiés. Pour la Jordanie, il y a quelques mois, le UNHC comptent entre 1000 et 2000 syriens déplacés. Et la liste est encore longue. L’Europe est appelée à se mobiliser pour accueillir ces populations en déshérence. Les pays voisins de la Syrie ne peuvent plus se permettre de recevoir d’autres réfugiés. Certains déjà sont une terre d’adoption pour les palestiniens, Irakiens, Yéménites…

Le conflit du Sud-Soudan et de Centre-Afrique nécessitent aussi de l’attention car il est aussi question de réfugiés. Les autorités internationales peinent déjà à mettre en place des solutions d’urgence, notamment sur les programmes alimentaires. Les fonds se font rare et les crises se multiplient. Bien que l’expression déplaise c’est un fait : les dommages collatéraux commencent à se faire nettement ressentir. Bien que les affrontements se fassent dans un endroit du monde assez lointains, les répercussions ne se bornent pas aux frontières.

Ces conflits ont engendré des déplacements massifs de populations ce qui a, inévitablement, participer à générer d’autres tensions, hors des foyers connus.

Le conflit syrien bat de triste record. Une population, qui a considérablement désertée sa terre natale pour trouver refuge là où elle pourra survivre grâce aux aides du pays d’accueil et des organisations humanitaires.

Le conflit en Syrie s’essouffle mais a tout de même morcelé l’espace. Les alaouites conservent le pouvoir centrale. Les sunnites, bien que supérieurs en nombre se trouvent concentrer au Sud du pays. Les kurdes et les Turkmènes au Nord. Au milieu de ces  différentes factions rivales, les réfugiés syriens pourront-ils rentrer chez eux?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s