Mais où en est la Syrie ?

1575135_3_a34c_un-enfant-porte-un-bandeau-syrie-libre-lors

« Copyright AFP/FABRICE COFFRINI »
« Tous droits réservés »

La guerre en Syrie est loin d’être terminée et le peu d’information sur le sujet nous amène à nous demander ce qu’il se passe réellement sur ce territoire.

Le 13 décembre, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU (Organisation des Nations unies), évoque le rapport final des enquêteurs des Nations unies, qui a été publié le jeudi 12 décembre, et qui dispose que des armes chimiques auraient été utilisées au moins cinq fois. À ce titre, il en appelle à la communauté internationale pour sanctionner les auteurs des attaques chimiques en Syrie. Un problème survient, car le rapport ne nomme aucun responsable, en effet, cette recherche n’entrait pas dans le mandat des inspecteurs.

Aaka Sellström, chef des enquêteurs de l’ONU a admis : « Nous étions sur place pour rechercher les faits, et d’autres pourraient mettre ces faits en relation et se lancer dans la recherche des responsabilités ». Mais il manque d’informations pour pouvoir « monter un dossier d’accusation solide ».

Angela Kane, responsable du désarmement à l’ONU considère que : « C’est un chapitre qui est désormais clos », et c’est aux Etats membres de faire leurs recherches pour trouver une responsabilité à ces attaques d’armes chimiques.

Ban Ki-moon attend aussi de la Syrie qu’elle tienne ses engagement d’élimination totale de ses armes chimiques, et ça pour juin 2014.

En ce qui concerne la vision de la France émise par le Ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius : il considère que l’opposition syrienne se trouve en difficulté. Pour Genève 2, la conférence de paix prévue pour le 22 janvier 2014, le chef de la diplomatie française émet des « doutes » sur son succès. Selon Laurent Fabius : « Sur la Syrie, je suis malheureusement assez pessimiste. Avec mes amis ministres européens, nous travaillons à son succès mais on peut avoir beaucoup de doutes, et si malheureusement le succès n’est pas au rendez-vous cela signifie que ce pays martyr va continuer de souffrir et les pays voisins aussi. »

Ce pessimisme mis en avant par Laurent Fabius est compréhensible puisque « l’Armée syrienne libre (ASL), bras armé de la Coalition nationale syrienne, l’opposition modérée soutenue par les Occidentaux » et donc par la France, se trouve en grande difficulté. Certains de leurs dépôts et de leurs sièges sont passés entre les mains des islamistes et des djihadistes, à la frontière turque (à Bab Al-Hawa), mais aussi à Homs et à Idlib. Mais en plus, le 12 décembre, les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont décidé la suspension de « leurs aides non létales ».

Peu de temps avant Genève 2, cet affaiblissement de l’ASL ne va pas aller en aidant à la négociation, après environ deux ans et demi de conflit et déjà 126 000 morts. Il ne faut pas négliger aussi la volonté de sanctionner les utilisations d’armes chimiques par l’ONU, alors qu’il n’y a aucun responsable nommé, car cela risque aussi de poser problème. Ban Ki-moon a aussi appelé les six Etats, qui ne l’ont pas fait, à signer ou à ratifier la Convention d’interdiction des armes chimiques. Là aussi, on peut y voir un problème, puisque la Syrie l’a ratifié et a commencé à démanteler son arsenal. Si une responsabilité devait être nommée, cela amènerait de vifs débats au sein de l’ONU, en particulier au sein du Conseil de sécurité.

Ce conflit en Syrie est très difficile à régler. Genève 2 pourrait bien amener une négociation et alors redonner espoir à ce peuple qui subit ce grave conflit. A Paris, a lieu le 21 décembre, le « troisième Noël de sang pour les enfants syriens », en hommage aux 11 420 enfants tués entre mars 2011 et fin août 2013. Cette manifestation est à l’initiative du Collectif Urgence Solidarité Syrie et de Coordination de Paris.

En conséquence, la guerre en Syrie est loin d’être terminée et le peuple subit toujours de graves atteintes, les informations sur ce sujet devraient être plus abondantes compte tenu des atrocités qui ont lieu dans cette région du monde.

Amélie RIPOCHE

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/14/syrie-ban-ki-moon-veut-sanctionner-les-coupables-de-l-utilisation-d-armes-chimiques_4334334_3218.html

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/15/fabius-se-dit-assez-pessimiste-sur-la-syrie_4334612_3218.html

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/12/13/les-actions-du-front-islamique-affaiblissent-l-armee-syrienne-libre_4333875_3218.html

http://syrie.blog.lemonde.fr/2013/12/13/7495/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s