Le retrait des troupes américaines d’Afghanistan

Source : Khaamapress

Source : Khaamapress

Les Etats unis envisagent un retrait progressif de leurs troupes en Afghanistan, soit un passage de 63 000 soldats à seulement 34 000 en février 2014. Mais la question d’un retour des talibans, une fois les troupes américaines parties, inquiète.

La tentative américaine de règlement avec le président afghan Hamid Karzaï a échoué, lorsque celui-ci s’est vu exclu des négociations que les américains tentaient de mener avec les talibans à Doha au Qatar. D’autre part, Hamid Karzaï en tant que président n’arrive pas à réaliser son programme de réconciliation nationale, crée en 2010 dans le cadre du haut conseil de la paix. Ce conseil est une instance chargée d’établir des contacts avec les insurgés talibans. Il a pour objectif de mettre fin à la guerre civile qui a découlé de la guerre américaine contre le terrorisme de 2001. Ce conseil fonctionne mal dans le sens ou ses membres sont sans cesse victimes d’attentats. Pour preuve, l’ancien président du conseil était Burhanuddin Rabbani, jusqu’à son assassinat le 20 septembre 2011.

Une solution a été envisagée pendant un temps par les américains, qui voyait d’un bon œil la possibilité d’une coopération avec le Pakistan. Mais les autorités afghanes étaient contre un tel partenariat. De plus Hamid Karzaï n’est lui même pas d’accord pour des raisons ethniques cette fois-ci. Et le Pakistan, comme nous avons pu le voir récemment, reste de toute façon très proche des talibans, dans le sens où le gouvernement négocie avec le TTP (Mouvement des Talibans du Pakistan).

Le second pays proche de l’Afghanistan est l’Inde. Ce pays est lui très hostile aux talibans. Rappelons les attentats de Bombay de 2008. Les deux pays entretiennent de bonnes relations, notamment des relations économiques. L’Inde investit au niveau du développement des infrastructures en Afghanistan par exemple. Mais l’aide et la protection indienne pourraient ne pas suffire. Une défense face au retour des forces talibanes passe par la formation d’une armée capable de répondre à ce retour. Ainsi le président afghan a signé des accords stratégiques avec le premier ministre indien Manmohan Singh,  en octobre 2011 à New Delhi. C’est une grande première entre les deux pays. La coopération propose une aide dans le domaine de la sécurité. L’Inde formera des officiers d’une armée de Kaboul sur son territoire, et approvisionnera le pays en armes légères.

Mais tout cela suffira t-il à contrer le retour des forces des talibans en Afghanistan ? Finalement le départ des troupes américaines semble peu, ou mal préparé et pose problème. Ce départ américain signifierait-il alors un retour en arrière pour l’Afghanistan ?

Salomé CORBIN

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s