Zéro carbone au Costa Rica en 2021, un défi réalisable?

La côte costaricaine - Tous droits réservésEn 2007, Oscar Arias, Prix Nobel de la Paix (1987) et alors Président du Costa Rica affichait sa volonté de faire de son pays un exemple en matière de lutte contre le réchauffement climatique et annonçait qu’en 2021, ce petit territoire d’Amérique Centrale serait « neutre en carbone ». Mais, à mi-parcours, l’objectif costaricain semble-t-il toujours réalisable ?

Après la déforestation massive des années 1970-1980 qui a réduit les zones boisées à moins de 20% en 1984, le Costa Rica s’est engagé dans une politique écologique à long terme. Celle-ci se traduit par diverses mesures allant de la création de l’Institut National de la Biodiversité (INBio) en 1989 au « Pacte avec la nature » de 2007 dont l’objectif « zéro carbone » est l’emblème. Cet engagement consiste non seulement à réduire peu à peu les émissions de gaz à effet de serre, notamment avec le développement des énergies renouvelables, mais surtout à les compenser en reboisant le territoire.

Pour ce faire, divers moyens ont été mis en œuvre, à commencer par l’édition d’un manuel d’une centaine de pages afin d’expliquer en détails les mesures envisagées et d’insister sur la participation de chacun, à tous les niveaux de la société. On y apprend par exemple que les pouvoirs publics prévoient de remplacer progressivement les carburants à base de pétrole par des agro-carburants et de développer les pistes cyclables et les transports en commun électriques. Chaque habitant est également invité à recycler davantage ses déchets et à participer à la protection des ressources en eau.
Cependant, ces mesures n’étant que des recommandations et en aucun cas des obligations, un système d’allocations a été institué par le Gouvernement dans le but de récompenser les efforts des propriétaires de domaines forestiers qui gèrent de manière durable leurs terres, allocations qui sont en partie financées par le prélèvement d’une taxe sur les carburants fossiles semblable à notre « taxe carbone ». Enfin, le pays a décidé de s’engager également sur le plan institutionnel à travers la création, en 2008, d’un Tribunal Administratif pour l’Environnement chargé de contrôler les projets soupçonnés de porter préjudice à la biodiversité du pays.

Cependant, bien que sur le papier le projet semble idyllique, il n’a pas été exempt de critiques, surtout à ses débuts. En effet, certains écologistes ont accusé l’ancien Président d’user d’un double-discours en faisant la promotion de la politique environnementale de son pays d’une part et d’autre part en la freinant parfois par l’usage de son droit de veto. Ainsi, en novembre 2008, M. Arias avait opposé son veto à une loi obligeant à consulter les populations par referendum avant d’accepter un projet susceptible d’affecter leur environnement.
L’accord qui avait été signé par le précédent Gouvernement avec le groupe chinois CNPC (China National Petroleum Corporation) en mai dernier concernant un projet de raffinerie avait également beaucoup inquiété les défenseurs de la nature. Néanmoins, une irrégularité dans le dossier a provoqué l’arrêt de ce projet en juin dernier.

Six ans après l’annonce du projet « zéro carbone en 2021 », on constate que le Gouvernement de Laura Chinchilla continue le travail de son prédécesseur dans le domaine environnemental et des changements sont d’ores et déjà observables. Concernant les zones boisées par exemple,  elles ont plus que doublé depuis 1986, passant de 21% du territoire à plus de 50%. De plus, 25% du pays a désormais le statut de zone protégée. Toutefois, il reste du chemin à parcourir car cette image de pays respectueux de la biodiversité qui attire tant de touristes chaque année est parfois à double tranchant et l’afflux massif de navires de croisière notamment menace d’endommager certaines parties du littoral s’il n’est pas mieux régulé.

Hélène DUPUIS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s