La Russie reprend du service

3475356_3_776e_le-president-russe-vladimir-poutine-le-9_e29b16b80da215e5a48421b87e11fa15

A l’heure où la Russie transmet le plan de contrôle des armes chimiques aux Etats Unis, elle reprend du terrain au niveau diplomatique et redevient un centre d’intérêt majeur  au niveau des relations internationales.  Fervent défenseur du régime de Bachar Al Assad depuis le début de la crise syrienne en 2011, la Russie de Poutine se placerait comme protecteur des droits de l’Homme sur la scène internationale. Paradoxalement, Poutine refusa ce même contrôle sur les armes chimiques en 2011.

Concernant la défense des droits de l’Homme, Poutine n’est pas vraiment un bon élève si l’on s’en réfère aux différents évènements passés de sa politique intérieure et internationale. On se souviendra surtout de la guerre en Tchétchénie en 1999, de la crise géorgienne de 2008, de l’arrestation musclée des « Pussys Riots » en 2012 et on en passe et des meilleures. Evidemment ce n’est probablement pas le droit international qui préoccupa le président Russe pendant toutes ces années et il serait difficile de croire que cela ait changé.

Ce changement brutal de cap du régime Russe positionne son leader en position de force vis-à-vis de son rival Barack Obama qui était à deux doigts de perdre la bataille contre le Sénat américain non favorable à une lutte armée en Syrie. Ceci dans un contexte de délaissement du Moyen Orient par la politique américaine. Etats Unis  qui auraient stocké assez d’énergie pour une durée conséquente.

Et la France de son côté ? Paris a proposé ce mercredi 11 septembre une résolution au conseil de sécurité qui vient contraindre le plan russe en forçant le régime syrien a ouvrir ses arsenaux contenant des armes chimiques sur le champs et autoriser les inspecteurs de l’ONU a inspecter ces dernières dans un délais de quinze jours. Ce qui naturellement n’a pas plû à nos amis de Moscou qui ont sût réaffirmer leur positions par rapport à l’hexagone.

Que peut-on en retenir ? Et bien la Russie qui était pointée du doigt pendant toute la crise syrienne est désormais qualifiée d’alliée des Etats Unis depuis que les deux pays ont sût s’entendre sur une résolution concernant le contrôle des armes chimiques en Syrie et soutiennent l’adoption d’une résolution onusiennes. Damas se dit d’ailleurs satisfait de cet accord entre les deux puissances. La crise syrienne a permis à Poutine de replacer son pays au devant de la scène diplomatique et de réaffirmer sa puissance face aux américains et au yeux du reste du monde. La France de son côté se dit assez sceptique. Laurent Fabius qualifie cet accord « d’étape » qui soulève de nombreuses questions et que bien que cela soit « une avancée importante », la France attend le rapport de l’ONU « pour arrêter sa décision ».

David Bourdoiseau

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Russie reprend du service »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s