L’Iran enfin réactionnaire ou une manipulation politique en dilettante ?

Iran-protests-26-june-2009L’Iran prône souvent ses attaches culturelles, en tant qu’héritière de la grande civilisation perse et notamment du royaume Safavide formé au XVIème siècle, optant pour le chiisme et marquant le pas avec les autres dynasties arabes créant ainsi les premières distancions toujours d’actualité. L’unique théocratie entretient des relations ambiguës avec ses voisins ainsi que sur la scène internationale, notamment sous la coupe de son premier ministre Ahmadinedjad. Ce dernier, par ses diatribes haineuses voit son soutien s’effriter, entraînant le pays dans une posture délicate. Les élections tenues en le 14 juin 2013 mettent en exergue un véritable désaveu de cette politique « du pire ». Même l’ayatollah figure spirituelle et gardien de la révolution prend ses distances avec le président.

            La révolution verte et les accusations de trucage des élections lors de la victoire  d’Ahmadinedjad illustrent la propension de contestations existantes en Iran. Il faut souligner que l’héritage perse prôné est très présent, faisant de cette théocratie le meilleur élève du Moyen-Orient en ce qui concerne les études supérieures et notamment pour le taux de femmes y ayant accès. Les urnes prouvent cet élan vers une ouverture plutôt qu’un repli sur un éthos éthnico-confessionnel. Le vote est unanime et ce dès le premier tour, les rennes du pays sont confiées à Hassan Rohani, qui symbolise l’opposition réformatrice. Que sous-entends cette élection ? Pourquoi cette large majorité favorable ne s’est pas manifestée plus tôt puisqu’elle peut se targuer d’une forme d’élitisme culturel symbolisé par certains penseurs iraniens en exile. De même, que symbolise ce virement de cap ? Un échec du guide et de sa politique conservatrice, un raz le bol généralisé de crispations lié au cas Iranien et de son isolement politique international ? Un coup politique pour contenter les contestataires les plus véloces ?

            Une seule certitude, c’est une belle surprise, reste à savoir si ce nouveau gouvernement va réellement se donner les moyens de ses ambitions. De même, ce sursaut symbolise aussi une belle leçon pour la presse occidentale qui voyait déjà le candidat du « Guide », Said Jalili, remporter le suffrage aisément. La presse a surement sous-estimé la force de la rue et sa volonté d’avancer vers un régime moins contrôlé et prônant plus de dialogue et de diversité, en témoigne cette citation de Rohani émanant d’un travail de l’historien américain Juan Cole : « J’étais conseiller à la sécurité nationale de l’Iran pendant seize ans, durant les administrations Rafsandjani et Khatami. Par conséquent, je sais comment faire face à des questions délicates. Si je suis élu, je ferais de mon mieux pour obtenir la libération de ceux qui ont été incarcérés à la suite des événements regrettables de 2009. Je sais que les pouvoirs constitutionnels du président en Iran ne s’étendent pas aux domaines qui sont en dehors de l’exécutif. Cependant, je suis tout à fait optimiste sur le fait de pouvoir rassembler, d’aller vers un nécessaire consensus national pour améliorer la situation actuelle de Moussavi et Karoubi »[1] (les deux dirigeants du mouvement vert assignés à résidence). A l’aune, de la tempérance de ce discours il est aussi envisageable d’espérer une détente sur les dossiers qui catalysent les contentieux entre l’Iran et la communauté internationale comme le nucléaire, et la diabolisation du pays qui s’en suit. Néanmoins, les avancées risquent d’être longues à se faire ressentir tant le climat d’hostilité envers l’Iran est présent. La réponse viendra surement une fois de plus de la prise de position Etats-unienne et de ses alliées dans la région (Israël et Arabie Saoudite dont la position envers l’Etat chiite, est comment dire, plutôt sans appel).

Jonathan RETIF

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s