Le Moyen-Orient : une gestion de l’eau à hautes tensions?

géopolitique de l'eau  (Tous droits réservés)

géopolitique de l’eau
(Tous droits réservés)

Le Moyen-Orient c’est 1% de l’eau de la Terre pour 6% de la population. La région la plus aride du monde est en voie au stress hydrique (entre 1000 et 1700 m³ par an et par personne). Mais, alors qu’une régulation de la gestion de l’eau pourrait être pertinente et un enjeu majeur, nous avons affaire à une lapidation de « l’or bleu ».

Malgré ce que l’on croit et ce que disent les médias, si l’on regarde les statistiques concernant les ressources en eau sur la Terre, nous ne sommes pas dans une situation critique, loin de là. L’eau se renouvelle, et ce sont 40 000 km³ d’eau par an dont nous disposons sachant que nous n’en consommons « que » 5 500 km³[1]. C’est donc uniquement sa mauvaise gestion qui peut amener à des situations de pénuries. Depuis ces soixante dernières années, le Moyen-Orient a vu sa population se multiplier par 6, son niveau de vie augmenter, sa production agricole croître. Aussi, l’immigration vers les pays disposant de l’eau s’est fortement accrue, diminuant la disponibilité en eau en Israël ou en Jordanie par exemple.

En outre, on constate que les politiques sous estiment le problème de l’eau et agissent plus au jour le jour que dans une volonté de durabilité. On assiste alors à des situations déraisonnables : faire pousser du blé dans le désert saoudien, créer des villes dans l’ouest de l’Egypte, atteindre 60% de fuite sur le système d’approvisionnement hydrique en Jordanie, déforester, sur-pâturer, pomper excessivement ce qui amène indéniablement à une dégradation du sol, à la salinisation et à la désertification de certains cours d’eau. « Aujourd’hui, le niveau moyen des ressources en eau de l’ensemble des pays de la zone tourne autour de 1400 m³ par personne/an. D’ici à 2025, ce niveau sera divisé par 2 en raison de l’accroissement démographique. »[2] Un chiffre qui amènerait la région à une pénurie (moins de 1000 m³/personne/an).

Source: La documentation françaiseLes ressources en eau dans la région deviennent un réel enjeu et une cible dans les tensions entre les pays. Le géographe Frédéric Lasserre s’est posé la question des guerres hydriques comme nouveau type de conflit du XXIème siècle : «Guerres de l’eau: paradigme des guerres du XXIe siècle?». Le Moyen-Orient est effectivement l’exemple le plus parlant avec le Jourdain, déjà cible de conflit pendant la Guerre de Six jours et toujours source de revendications de la part d’Israël et de la Palestine mais également de la Syrie et de la Jordanie. La Turquie, quant à elle tente de garder la mainmise sur l’Euphrate aux grands damnes de la Syrie et de l’Irak également dépendants de ces eaux.[3] D’autres cours d’eau sont également vecteurs de tensions à l’image du Chatt-al-Arab entre l’Iran et l’Irak pour qui il constitue le seul débouché sur le Golfe Persique.

Même si aujourd’hui il n’y a pas encore eu de grand conflit directement lié à l’eau, il est inconcevable d’exclure ce dernier des cibles et vecteurs de tensions au Moyen-Orient. Cependant, il semble que par une régulation des enjeux hydriques au jour le jour, comme cela fonctionne déjà depuis quelques décennies, les guerres de l’eau n’auront pas lieux, les pays entendant les risques que cela engendrerait. Néanmoins, il convient de mettre en exergue le manque cruel de moyens techniques mis en place pour gérer convenablement les ressources en eau. Des moyens existent, notamment à travers l’assainissement de l’eau et l’entretien des outils existants, aux pays de s’y attarder avant qu’il ne soit trop tard. La gestion de l’eau doit être une des priorités du Moyen-Orient.

Gaëlle RUBEILLON

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s