Les telenovelas, un soft power brésilien

(Tous droits réservés)

Africains réunis devant un poste de télévision pour une telenovela quotidienne(Tous droits réservés)

En constante croissance dans de nombreux pays africains, les telenovelas, mélodrames traitant de problèmes sociaux sous fond d’histoires sentimentales, font l’objet d’un véritable phénomène social exportant ainsi la culture brésilienne au-delà de ses frontières.

A l’origine de ce phénomène social des nouvelles publiées dans les journaux français à la fin du XIXème et début du XXème siècle. La radio prend rapidement le relais en proposant ces histoires à ces auditeurs. A partir des années 1950, le Brésil commence à reprendre ces histoires pour les mettre sur écran. Le succès est quasiment immédiat. Les telenovelas deviennent propres à l’identité culturelle du Brésil. De 1965 à 2010, le groupe TV Globo diffuse 253 telenovelas et 70 mini-séries. D’un phénomène national, on dépasse rapidement les frontières latino-américaines pour atteindre le Portugal et l’Europe de l’Est.

Ces telenovelas ont d’abord une fonction pédagogique à travers l’appropriation d’un patrimoine littéraire et musical (histoires d’auteurs brésiliens et musiques brésiliennes). Elles ont aussi une fonction mémorielle notamment en retraçant certains faits historiques et en traitant de personnalités politiques. En outre, les telenovelas sont le reflet d’une identité collective où les stéréotypes latinos sont largement marqués et où les problèmes raciaux sont abordés. Certains auteurs ont mis en avant des changements sociaux découlant de ces telenovelas à l’exemple de la baisse du taux de fécondité qui serait le résultat de l’observation des telenovelas au Brésil.

Cela fait maintenant plus de 30 ans  que le Brésil exporte ces histoires et on ne recense que très peu de TV africaines n’ayant jamais diffusé de mélodrames, alors que la flamme n’a jamais vraiment pris en Europe occidentale. Selon F. Martel cela s’explique par la fonction d’identification de ce genre télévisuel. Le mélodrame, la place centrale d’une histoire d’amour, le besoin de reconnaissance et d’ascension sociale sont semblables aux valeurs présentes dans les pays en voie de développement.

Ce succès en Afrique a des conséquences non négligeables sur les comportements sociaux locaux. Pendant les heures de diffusion il n’est pas rare de ne voir personne dans les rues, les gens étant postés devant le poste le plus proche. La mode vestimentaire devient de plus en plus régulée par les telenovelas. Aussi, ce phénomène qui touche toutes les générations marque son empreinte directement dans le choix des prénoms. En effet, depuis une dizaine d’années, on constate une augmentation des prénoms latino-américains donnés aux enfants à l’exemple de Teresa, Juliana, Lucas ou encore Jose.

Les telenovelas sont donc un moyen stratégique du rayonnement de la culture brésilienne, et plus globalement de la culture latino-américaine dans le monde et principalement en Afrique: nous avons là une diffusion culturelle sud-sud qui fonctionne. Malgré un faible succès dans les « pays du Nord », on peut néanmoins observer une diffusion culturelle sud-nord avec les nombreux festivals culturels latinos à travers le monde.

Gaëlle RUBEILLON

Publicités

Une réflexion au sujet de « Les telenovelas, un soft power brésilien »

  1. Si les feuilletons brésiliens n’ont pas de succès devant le public européen, c’est peut-être parce que les valeurs prônées dans ce genre de série sont propres au public des pays en voie de développement. Ces telenovelas s’exportent bien en Afrique et en Amérique du sud alors qu’elles n’emballent pas du tout en Europe. Elles vendent des rêves (maisons luxueuses, belles voitures, vie de rêve, l’amour avec un grand A). Les téléspectateurs du Tiers Monde (si l’on peut encore utiliser cette expression) y trouvent un exécutoire à leur misère et à leur famine. En Europe, ils ont un tout autre concept du bonheur et de la vie de rêve.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s